Autres domaines d’application

Même si le séquençage génome reste l'application majeure du séquençage, on peut lui trouver diverses utilités. On le rencontre pour le traitement de phénomènes modélisables sous forme de séquences (ou chaîne linéaire). Deux types de problèmes se distinguent: discrets et continus.

-Problèmes discrets:

comparaison de séquences d'ADN:

-recherche d'empreinte génétique: par exemple dans la justice, pour comparer le code génétique de deux personnes.

-recherche sur les virus: on compare une séquence extraite d'un virus à l'ADN d'un organisme potentiellement porteur du virus. De plus on peut déterminer des familles et évaluer des mutations.

informatique:

Dans un ordinateur, chaque entrée/sortie se fait grâce à des chaînes de symboles (lettres, digits, bits, ...)

-applications de bureautique: correction orthographique et détection de fautes de frappes (string-correction, string-editing), on compare un mot à un dictionnaire, on peut automatiser la correction lors d'une faute de frappe de l'utilisateur, par exemple dans une inversion de deux lettres.

-comparaison de 2 fichiers.

codage et contrôle des erreurs: correction de mauvaises transmissions (radio, télégraphe, micro-onde sous forme de 0 ou 1): dans la transmission il peut apparaître des parasites, en les apparentant à des insertions on peut réussir grâce au séquençage à restaurer le message initial.

les strates géologiques: après avoir extrait deux carottes géologiques, on peut comparer, leur composition et l'épaisseur de chaque strate, pour vérifier leur similitude. Les insertions/suppressions correspondent ici à des plis géologiques dus aux mouvements tectoniques et à l'érosion. Le même genre d'application peut être fait avec les coupes de tronc d'arbre et les anneaux crées par sa croissance.

-Problèmes continus:

On transforme la fonction continue (souvent du temps) représentant le problème en une fonction discrète.

reconnaissance vocale et reconnaissance de la voix:
La voix est transmise par onde, celle-ci est convertie en vecteur du temps. Lorsque quelqu'un parle, il peut ne pas articuler chaque syllabe, ou en allonger. On peut représenter cela par une suppression ou une insertion dans la chaîne des syllabes. On peut alors tenter de reconnaître le texte dicté en le comparant à des mots enregistrés, c'est la reconnaissance vocale. On peut aussi reconnaître une voix, une personne.

reconnaissance de caractère:
la pression appliquée et le dessin tracé sont surveillés, on peut reconnaître par exemple une signature.

chant des oiseaux: les oiseaux se transmettent de génération en génération une sorte de langage. Un peu comme pour la reconnaissance vocale, on tente de reconnaître des similitudes dans leurs chants.

vecteur de l'espace modélisant un déplacement dans le temps.

Il existe de nombreux autres problèmes relevant du séquençage, notamment dans les domaines scientifiques.